Une nouvelle façon d’amener la micro faune dans son bac

0
10078

Dans cet article la symbiose article et vidéo seront importants. La vidéo présente une solution mais je me suis dit que reprendre les bases de la micro vie de nos bacs dans l’article serait intéressant.

C’est petit mais est ce vraiment important la micro faune ?

Tigriopus californicus

Je suis sûr que vous connaissez bien le dicton suivant : «Ce sont les petites choses qui comptent». Bien que nous attribuions généralement ce comportement aux comportements des autres, cette déclaration revêt toutefois un aspect différent en ce qui concerne l’aquariophilie récifale.

Il est facile de se laisser entraîner et ne voir que les plus grands éléments de l’aquarium récifal. Du choix du bac idéal à l’optimisation de votre système de filtration pour votre microcosme unique, de nombreux novices se concentrent sur l’ensemble du matériel. Bien qu’il soit important de comprendre l’impact de ces dispositifs et de ces concepts globaux sur la santé de votre aquarium, la plupart ne sont rien d’autre que la scène sur laquelle la performance est jouée.

Fait intéressant, les vedettes de ce spectacle de nos aquariums ne sont ni le corail ni les poissons et encore moins les divers équipements nécessaires à l’établissement d’un aquarium équilibré. Même si vous pensez peut-être que votre corail SPS, votre aquascaping ou votre écumeur récemment installé sont à l’avant-plan, les vraies acteurs stars ne sont pas ce que vous voyez.

La vie dans votre aquarium est plus petite que vous ne le réalisez.

Il y a quelques semaines, je parlais avec un groupe de novices. Bien qu’ils aient une solide compréhension des principaux sujets relatifs au récif, ils semblaient plus préoccupés par les éléments plus techniques de la gestion de leurs aquariums. Des sujets comme l’éclairage, les espèces de coraux et les types de substrat ont dominé la conversation. Chacun de ces sujets est important à comprendre, absolument, mais dans cette conversation, j’ai remarqué une tendance.

Les amateurs de récifal sont facilement distraits par les composants technologiques de la construction de leur aquarium.

Malheureusement, se laisser entraîner par ces sujets laisse peu de place à cela: les petits éléments de la vie marine.

Voici quelque chose que vous devez toujours vous rappeler:

La vie commence au niveau microscopique. Le plus grand des systèmes de filtration est utilisé pour maintenir un équilibre invisible. Ainsi, s’il est facile de se laisser entrainer par les gadgets de haute technologie et à la croissance époustouflante du corail, dès que vous vous débarrassez de l’univers invisible de votre aquarium, vous mettez tout votre travail en danger et risquez un échec.

Après tout, notre objectif en tant que aquariophiles marins est de reproduire des récifs naturels qui, comme vous le savez, sont riches en vies visibles et microscopiques. Commençons par l’un de mes favoris personnels: les copépodes.

Définition des copépodes: que sont-ils?

Copépode

Les copépodes font sans aucun doute partie des crustacés les plus intrigants que vous ne verrez jamais. Au fil des années, qu’il s’agisse d’aquariums d’eau douce ou d’aquarium d’eau salée, il s’agit de l’une des rares créatures planctoniques retrouvée dans presque tous les types de salinités.

Les copépodes sont essentiellement de minuscules crustacés que l’on trouve presque partout où il y a de l’eau. Des coins les plus profonds de nos océans aux plus hauts lacs de montagne, cette bestiole est littéralement partout. Dans le monde marin, les copépodes jouent un rôle direct dans la chaîne alimentaire aquatique en général.

Dans la nature, comme dans les récifs coralliens naturels, les copépodes ont un impact sur les habitants en garantissant que la chaîne alimentaire reste solide pour les petites et les grandes créatures. Comme les copépodes vivent toute leur vie dans la colonne d’eau, ils constituent une source de nourriture essentielle pour les habitants de la mer, tels que les coraux et les poissons.

Les copépodes, famille générique utilisé pour décrire cette famille incroyablement nombreuse, se nourrissent de diverses sources de nourriture, mais ont un faible pour les micro-algues. C’est précisément pour cette raison que les coraux et d’autres invertébrés trouvent les copépodes si délicieux.

Comme ces crustacés presque invisibles se nourrissent de microalgues, ils s’enrichissent en acides gras. En plus d’être une source alimentaire répandue, les copépodes constituent une source constante d’acides gras essentiels pour les coraux, les invertébrés et les poissons comme le mandarin . Pensez aux copépodes comme un moyen facile d’améliorer la nutrition du corail et du poisson.

En fait, de nombreux récifalistes expérimentés estiment que les copépodes sont la nourriture ultime pour nourrir. Et à bien des égards, je ne suis pas en désaccord.

Cultiver votre culture privé – Refugium et Copépodes.

Yannig Droux décante avec lit de sable en refuge et balling.
Yannig Droux décante avec lit de sable en refuge et balling.

À bien des égards, un refuge est la source de vie d’un aquarium récifal. Il est facile de lancer ce concept de «aquarium dans un aquarium», car il ne fait que renforcer la vie des micro-organismes. Mais si vous pensez vraiment à leur objectif, ou plus important encore, à leur potentiel, il est facile de comprendre pourquoi tant d’aquariophiles attribuent leur succès à ce réservoir riche en vies.

En ce qui concerne les copépodes, votre refuge joue un rôle important.

L’une des principales préoccupations concernant la croissance de vos propres sources de nourriture est le fait de voir une population croissante, littéralement, consommée plus rapidement qu’elle ne grossit. Cependant, en tirant parti de la marge de croissance distincte offerte par un refuge, les populations de copépodes peuvent exploser sans craindre une surconsommation. Essentiellement, considérez un refuge comme une salle de culture dédiée.

Étant donné que le refuge et l’aquarium sont connectés, lorsque la population de copépodes augmente, ils débordent littéralement dans l’aquarium.

Cela permet aux habitants de consommer une quantité constante de copépodes, tout en réduisant la fréquence d’ensemencement ou ajouts en copépodes. Après tout, la population ne sera jamais complètement consommée.

Si vous ne l’êtes pas déjà, je vous recommande fortement d’installer et d’exploiter le potentiel d’un refuge ou d’un réacteur à chaetomorpha.

Qu’en est-il de la Chaetomorpha ? Pour nos copépodes préférés

Avant d’aller de l’avant, je pense qu’il est important de parler de notre cher ami, le réacteur Chaeto.

Cela va sans dire, les refuges sont vraiment cool et servent un objectif distinct dans la gestion des récifs domestiques. Bien qu’il soit possible d’utiliser un refuge, à mon avis, le réacteur chaeto est idéal pour la croissance d’une population de copépodes en bonne santé. ayant testé les 2 situations.

Filtre a chaetomorpha

Il y a deux raisons pour lesquelles je préfère cette configuration à un refuge:

  • Beaucoup plus facile à installer et à entretenir.
  • Le conteneur intérieur, où poussent les macro-algues, est le lieu de vie idéal pour les oeufs.

La première raison est donc purement subjective vis-à-vis de ceux qui utilisent déjà un réacteur chaeto.

La principale raison pour laquelle vous devriez envisager cette configuration est sa facilité. Puisque les copépodes aiment se nourrir d’algues, quel meilleur endroit pour loger cette petite population que dans un conteneur dédié à la culture d’algues? Non seulement cela encourage des niveaux de reproduction sains, mais au fur et à mesure que l’eau s’écoule du réacteur dans l’aquarium, les copépodes se retrouvent disponibles dans l’aquarium.

Curiosités des copépodes – Astuces pour réussir.

Bien que je puisse parler des avantages et des caractéristiques uniques des copépodes. À ce stade, vous êtes probablement prêt à commencer votre élevage de copépodes. Bien que les copépodes soient parmi les sources de nourriture les plus naturelles et les plus vivantes pour les aquariums, ils ne sont pas à l’abri des erreurs.

Importer des copépodes dans votre installation

Depuis toujours je conseille d’avoir des pierres vivantes pour importer cette population. Mais avec les différentes difficultés actuelles (blocage des exportation des pays fournisseurs de pierres, …) je me suis mis a chercher une astuce pour transférer ces populations entre plusieurs aquariums.

Le pondoir a Amphipodes et Copépodes

Pondoir a copépodes

Ce pondoir est imprimé en 3D mais il est tout a fait possible de faire des équivalents de différentes façons. Voici le lien vers le fichier a imprimer :
https://www.thingiverse.com/thing:2811807

L’idée est de proposer un abris ou la population de micro faune va pouvoir déposer des œufs en sécurité et coloniser les différents couloirs. les populations de vers aussi peuvent coloniser ces boites sans soucis.

Il sera ensuite possible de transférer la population de cette boite entre différents aquariums. Il s’agit d’un transfert riche étant donné que l’on va y retrouver tous les stades d’évolution, des œufs aux adultes ce qui maximise les chances de réussite.

L’hôtel peut être placé dans votre décante ou votre refuge. Lorsque l’hôtel est surbooké, secouez simplement dans l’aquarium pour libérer ses occupants et regardez vos poissons se régaler d’un délicieux repas.

Utilisez plusieurs hôtels pour faire une tour ou alignez-les et créez un monopoly des crustacés ou chacun colonise sa case.

Le creux au centre peut maintenir un peu de nourriture ce qui permet d’accélérer la colonisation. On est tous pareil on préfère les maisons ou il y a a manger)

Si vous ne vous sentez pas de le produire ou ne connaissez personne capable de l’imprimer voici un lien d’achat https://www.ebay.fr/itm/223390567729

Voici une brève liste de conseils et astuces pour vous aider à démarrer:

Construire un refuge. D’accord, peut-être pas un géant. La plupart des problèmes rencontrés par les aquariophiles lors de la tentative d’établissement d’une population de copépodes sont contournées avec un refuge. Notamment, les copépodes se développent mieux avec un accès suffisant aux algues. Un refuge fournit aux copépodes tous les nutriments dont ils ont besoin, notamment des algues et des détritus, sans compromettre votre beau bac, ni les exposer à la prédation.

Dès que vous recevez vos copépodes, répartissez-les entre votre refuge et eventuellement un second emplacement. Améliorer leurs chances de survie en plaçant quelques granulés de poisson broyé ou du phytoplancton dans leur nouvelle maison. Si les copépodes ont été refroidis au cours du transport, ne les introduisez pas dans votre refuge jusqu’à ce qu’ils soient remonté en température et à la température du bac.

Si vous utilisez un récipient de culture hors du système de votre aquarium, veillez à nourrir régulièrement les copépodes avec du phytoplancton et des micro-algues nageant librement.

Alimentation des coraux en suralimentation – Réflexions finales sur les copépodes.

En tant que récifaliste, ma tâche consiste non seulement à garantir la croissance des coraux et des poissons, mais également à ce que leurs besoins nutritionnels soient satisfaits. Bien que cela soit plus facile que jamais, grâce aux progrès réalisés dans les sources de nourriture et les suppléments, il existe certains éléments que même les technologies modernes ne peuvent pas battre. Peu de sujets reflètent cela aussi clairement que les copépodes. Ils sont une alternative formidable a de nombreux suppléments. Savoir les élever et faire croître devient alors une source d’économies.

Conclusion

Vous l’aurez compris j’adore ces animaux. On trouve souvent Tigriopus californicus pour nos besoins marins et Polyp Lab en vend en bouteille. Malheureusement je ne les ai pas encore vu disponibles en France. On peut très bien utiliser de la chaetomorpha pour tenter d’apporter ces populations dans le bac. Cependant c’est parfois difficile et on se retrouve avec un manque dans la chaîne. D’où ma recherche d’une solution physique plus efficace. Bien entendu rien n’est magique. Il faut laisser du temps aux animaux pour coloniser. Ensuite cette boite peut servir de nursery et ainsi protéger les œufs par la suite. Dans ce cas elle assure aux œufs de ne pas être la cible de la prédation des poissons.

Quelle est votre expérience avec les copépodes? Commencez-vous tout juste à apprendre sur cette source de nourriture naturelle ou êtes-vous un fan depuis des années? Rendez-vous sur notre page Facebook et laissez-nous un commentaire ou envoyez-nous un message avec vos réflexions et vos questions.