Alimentation des poissons

0
5512

L’alimentation des poissons que nous hébergeons dans nos aquariums est évidemment fondamentale, alors qu’il n’est pas si évident de comprendre ce qui est meilleur et plus approprié pour nos amis poissons, ainsi que pour l’équilibre de notre aquarium.

Qualité et Variété !!!!

Dans tous les cas, notre choix doit toujours porter sur la qualité et, en tant que tel, sur une variété maximale.

Étant donné que la meilleure nourriture possible est disponible dans notre aquarium, entre les roches, mais en quantités parfois insuffisantes, la micro faune est très utile pour la subsistance de nos jeunes hôtes et il est essentiel d’en prendre soin.

Des nourritures des fabriquants

exemple d’Alimentation des poissons

Sur le marché, il existe différents types d’aliments préparés artificiellement, qui grâce à la technologie moderne et les progrès de la science alimentaire peuvent nous fournir un aliment d’excellente qualité, parfaitement équilibré et à bien des égards mieux (ou plus riche que la nourriture naturelle).

En effet, une alimentation de ce type est capable de fournir des nutriments, des oligo-éléments et des vitamines dans les bonnes quantités.

Quelle quantité donner a mes poissons ?

Une bonne nutrition est essentielle tout comme administrer la bonne quantité de nourriture sans exagération, il suffit de vérifier que les aliments administrés (par exemple, un granulé) est mangée dans un court laps de temps (je conseille 5 minutes) Longtemps il était recommandé que la nourriture n’ait pas la possibilité de toucher le fond de l’aquarium mais avec les granulés fait pour couler c’est peine perdue. L’administration doit ensuite être répétée au moins deux fois par jour. (un distributeur aide grandement dans cette tâche)

Nourrir est un rituel

anneau artisanal

J’ai longtemps utilisé un «anneau de positionnement de nourriture» qui peut être placé à la surface de l’eau, à l’intérieur di quel je laisse tomber l’alimentation avec les pompes en fonctionnement. De cette façon, les poissons se sont habitués à manger a un endroit et devoir nager pour chercher la nourriture. De plus , tous les aliments seront consommés en générant un exercice physique, sans qu’il puisse se décomposer et conduire à une augmentation des nutriments dans l’eau. Actuellement j’utilise moins cet anneau grâce aux nourritures qui ne flottent pas.

Poissons timides

Cependant, il existe des poissons qui ne peuvent pas facilement s’adapter aux aliments granulés ou commerciaux. Dans ce cas, il est conseillé d’essayer de donner quelques granules d’alimentation devant les pompes, de sorte qu’elles sont poussées avec un fort mouvement autour de l’aquarium. De cette façon, vous pouvez simuler quelque chose de similaire à un organisme « vivant » ils le voient alors comme une proie avec une plus grande conviction, aidée par le comportement similaire d’autres poissons qui connaissant bien la nourriture qui se jettent alors tête baissée pour manger autant que possible. Une pipette est très pratique pour cela.

Attention a ne pas sur doser

L’un des plus gros problèmes liés à la nutrition est la suralimentation. En fait, un poisson a l’habitude de manger continuellement, n’ayant pas de quantités infinies de nourriture dans la nature, et a tendance à se remplir lorsqu’il trouve quelque chose à manger. Si la quantité de nourriture est trop élevée, le poisson aura tendance à se remplir le plus possible, avec des conséquences souvent néfastes et parfois mortelles.

Quelle nourriture acheter en magasin

L’alimentation des poissons d’eau douce et marins est différente en raison de l’environnement différent dans lequel les poissons vivent.
Alors que les poissons d’eau de mer vivent tous plus ou moins dans des biotopes similaires et que par conséquent le régime est presque identique d’un point de vue nutritionnel, les poissons d’eau douce proviennent de biotopes complètement différents et peuvent avoir des besoins alimentaires très différents. En général, les poissons d’eau douce ont besoin d’une teneur plus élevée en fibres végétales, car ils sont souvent phytophages, tandis que les poissons marins ont besoin d’aliments plus gras et à teneur en protéines beaucoup plus élevée en raison de la plus grande activité habituelle la nage sur de grandes distances par exemple.

Il y a quoi dans la nourriture ?

La chaîne de fabrication d’un aliment industriel commence par la mise en place de farines dites protéinées d’origine piscicole, qui existent en deux versions, la très chère qui est directement constituée sur les bateaux de pêche en utilisant un procédé appelé LT (Low Temperature) où la farine elle-même suit un processus de congélation et de décongélation mais qui à un coût qui peut même être 50% plus élevé, et celui qui est créé dans les établissements à partir du poisson congelé qui arrive avec les navires. Les différents composés soumis à des traitements ultérieurs peuvent être fixés avec des polyphosphates ou avec des vitamines, et il est évident que cela donne une différence en termes de pollution et de qualité de l’aliment lui-même, bien sûr.

Analyser une composition sur la boite

D’un point de vue nutritionnel, chaque aliment aquariophile contient généralement la teneur en protéines , graisses , cendres et fibres . Les protéines sont essentielles pour tous les types de poissons, tandis que les graisses sont plus importantes pour les poissons marins et pour les poissons qui vivent dans des environnements froids. Les cendres et les fibres doivent être aussi basses que possible, car les cendres représentent le gaspillage du processus de transformation à haute température et ne constituent donc pas de la nourriture, alors que les fibres impliquent l’utilisation de céréales dans la fabrication de la pâte les poissons, qui coûtent peu et font beaucoup de volume mais qui ajoutent très peu à l’alimentation.

Les différents types de nourriture

Nourriture granulée sèche

Les aliments granulaires sont fabriqués à partir de farines de poisson qui sont traitées pour créer une pâte bien équilibrée de matières premières qui est chauffée et passée dans une extrudeuse qui forme une série de spaghettis de différentes longueurs, qui peuvent ensuite être émiettés ou coupés et vendu directement. Un des avantages de ce type de nourriture est qu’après la formation d’extrusion, il y a un composé qui peut être ajouté avec des vitamines, des protéines, de l’ail, des bétaglucanes, des acides gras oméga 3 et ainsi de suite. De plus, il peut également être microencapsulé ou traité avec un spray sous vide pour obtenir un aliment avec une granulométrie parfaite et contrôlée qui coule doucement de manière contrôlée, cela ne se désagrège pas avec l’eau et convient à différentes tailles de poissons d’aquarium. Une fois donné la nourriture une partie restera à la surface, alors qu’une partie aura tendance à couler lentement.

Nourriture à granulés humide

La nourriture granulée commence toujours par les farines de poisson habituelles qui forment une pâte équilibrée de nutriments, mais contrairement au processus d’obtention des granulés, elle est traitée à basse température avec extrusion à froid. Sur le papier, c’est certainement la meilleure façon de préparer de la nourriture pour nos poissons, mais elle se prête à un sérieux problème. Si les matières premières de départ ont même un petit problème (pathogène ou bactéries), puisqu’il n’y a pas d’utilisation de la température dans le processus, ce problème peut affecter directement notre poisson. Ces granules lourdes vont couler rapidement et pratiquement pas flotter.

Nourriture en flocons

La nourriture en flocons peut être considérée comme l’ancêtre de la nourriture granulée, et est obtenue avec des procédures plus simples et moins coûteuses, mais qui malheureusement confèrent à la nourriture des caractéristiques qui ne la rendent généralement pas particulièrement appétissante pour nos poissons. C’est un aliment qui par sa nature a tendance à flotter et à ne pas couler, se comportant ainsi de manière naturelle, et il y a beaucoup de poissons qui n’aiment pas cela. Bien qu’il soit aussi possible de la nourriture fournissent la bonne quantité d’éléments nutritifs.

Nourriture en paillettes

La nourriture en paillettes est obtenue à partir de la pâte équilibrée susmentionnée de farine de poisson par un procédé de laminage à haute température. En pratique la pâte de départ est étalée sur une bande transporteuse en une couche très fine, cette fine couche de nourriture est ensuite passée quelques mètres sur la bande à très haute température qui évaporent complètement l’eau et forment des écailles de taille bien supérieure à ceux que nous connaissons, puis à la fin de la bande les “grosses” écailles tombent et se brisent aux dimensions que nous connaissons. Le procédé à très haute température appauvrit beaucoup la nourriture de départ par rapport à l’extrusion à froid ou à chaud, et ne rend pas les flocons aptes à être post-traités pour ajouter des composés ou des nutriments importants.

Les paillettes sont encore sur le marché aujourd’hui en raison du faible coût de production et, par conséquent, des ventes au public, et sont utilisés en particulier pour l’alimentation des poissons à faible valeur commerciale. (pour faire simple les poissons rouges) mais on en trouve encore dans les nourritures pour poissons marins.

Aliments surgelés

La nourriture surgelée est d’une grande importance dans la nutrition de nos poissons, car elle peut arriver là où les aliments industriels que nous venons de voir ne peuvent atteindre. En effet, les aliments congelés peuvent présenter un attrait pour la forme et l’odorat très proche d’un aliment naturel (qu’il est finalement) et représentent donc une appétence bien supérieure à la moyenne, surtout pour les poissons qui ont des difficultés au premiers nourrissages (acclimatation). Généralement, vous pouvez trouver de l’ artémia salina , qui est un petit crustacé, mysis , un crustacé légèrement plus grand jusqu’à ce que vous arriviez au krill, une crevette de taille importante et pour les poissons d’une certaine taille. Pour les poissons d’eau douce, le chironomus peut également être trouvé très fréquemment. Les Artemias ne sont pas recommandée comme principale aliment car il est très faible en nutriments. Par contre et il est conseillé de l’ administrer en ajoutant des vitamines ou autres ajouts. Ces crevettes, ont l’avantage que étant la nourriture la plus acceptée par tous les poissons, elle constitue un aliment initial pour les poissons qui ont des difficultés à s’acclimater.

Cependant, les aliments congelés ont deux contre-indications notables, ils sont très polluants et si malheureusement la chaîne du froid a été interrompue, ils peuvent développer des toxines et conduire à l’empoisonnement de notre poisson. Pour éviter la pollution, principalement contenue dans le liquide de congélation, il suffit de procéder à la décongélation préventive, puis de tamiser avec une passoire à thé à l’eau, puis ajouter des vitamines ou des compléments nutritionnels avant l’administration.

Dans tous les cas, les aliments surgelés n’atteindront jamais l’intégralité des nutriments présents dans un aliment industriel.

Nourriture lyophilisée


La nourriture lyophilisée a quelques avantages, d’un point de vue de l’odeur et certainement la forme, mais n’a pas le même attrait, ni le même contenu nutritionnel que la nourriture surgelée. Cependant, le stockage est plus facile, il ne présente aucun problème lié à la rupture de la chaîne de froid et pollue beaucoup moins. Il s’avère être un aliment pratique pour des poissons qui n’acceptent pas volontiers les granules et les aquariophiles qui ne veulent pas utiliser de nourriture congelée. Je conseille de les enrichir avant distribution. Etant secs ils absorberont rapidement les vitamines ail, ….

Nourriture vivante

La nourriture vivante serait certainement le meilleur choix sur le papier pour notre aquarium. Cependant elle présente de nombreuses complications techniques. Les aliments que vous pouvez reproduire en grand nombre sont les “Artémias”, ce qui en pratique est réalisée avec l’éclosion d’œufs et sont pauvres en nutriments rapidement. Pour nos aquariums marins il y a aussi les phytoplanctons, ce qui ces derniers temps n’est plus si difficile de se produire. En fait cela dépend des souches sectionnées. Les rotifères tels que Brachionus plicatilis, sont très difficile à reproduire ou nécessitent des équipements pas vraiment abordables pour tout le monde. La gestion d’une production composée d’organismes vivants deviennent complexe parce que dans toutes les opérations de maintenance, ce sont des organismes vivants aux quels il faut faire attention. Il faut de plus être présents afin de se consacrer aux différentes cultures.

Je sens votre déceptions ne vous en faites pas je vais parler des pochons trouvés en magasins. on trouve des pochons de nourriture vivante en magasins. Ils se conservent au frigo. Je vous conseille de les acheter le jour de l’arrivage, évitez ceux deja stockés depuis 5 6 jours. l’eau dans laquelle ils baignent est riche en nutriments, il faut l’évacuer avant distribution. Les gammares ou artémias ne seront jamais la source de micro faune pour vos bacs. les espèces en pochons sont des variétés pélagiques et ne coloniseront pas le sable ou les pierres. C’est donc uniquement de la nourriture.

Vacances

Nos vacances sont sources de questionnement et stress. La solution selon moi est le distributeur. Il est prudent de le tester 2 à 3 semaines avant le départ pour régler la dose. Il est préférable de sous doser que de sur doser. Une surdose engendrant des algues et pollutions. De plus dans un bac équilibré il y aura de la nourriture disponible sur les pierres pour nos poissons. Je déconseille la suralimentation dans la semaine précédant le départ.  Il est évidemment conseillé de donner de la nourriture si quelqu’un vient vérifier l’aquarium en notre absence, mais je ne le considère pas comme une source de préoccupation si ce n’est pas le cas. Sauf si population agressive.

Que donner en cas de maladie

En plus de l’alimentation dite naturelle il y a aussi l’ alimentation spécifique pour alimenter une seule fois à fin de prévention les maladies les plus courantes, telles que vers,  Cryptocarion ou Oodinium , à la fois , mais qui peuvent aussi avoir une fonction thérapeutique en raison des composés individuels qui sont ajoutés . Par exemple, je me suis toujours très bien retrouvé avec la nourriture forte du Dr Bassleer, une alimentation riche en vitamines, enrichie avec de l’ail, des vitamines, des bêta-glucanes, ce qui aide le système immunitaire du poisson. Ce n’est pas un médicament, mais dans tous les cas il n’est pas recommandé de l’utiliser pendant des périodes continues, comme décrit également par le fabricant. J’utilise habituellement chaque mois pendant environ une semaine en alternant les granulés de différentes marques. On va ainsi par la nourriture éviter le stress (par exemple après une insertion), la récupération du poisson (après quelques échauffourées dans les quelles il aurait pus avoir des coupures sur le corps ou les nageoires abîmées) ou poissons touchés par tout type de maladie ou de parasite.

Une solution alternative consiste à ajouter de l’ail et des complexes de vitamines à nos granules avant l’administration pour renforcer leurs défenses immunitaires. C’est simple et rapide en pressant le jus d’ail, en l’ajoutant avec quelques gouttes de vitamines (certains utilisent des vitamines pour les enfants que vous achetez en pharmacie sans prescription, je préfère les composé de vitamines spécifique pour poissons d’aquarium) , et ensuite vous versez le jus créé sur un petit granulés de nourriture ou sur un aliment congelé correctement décongelé, puis est administré dans l’aquarium comme d’habitude (ne changez pas la façon de distribuer qui pourrait troubler les poissons et les faire se méfier). L’épandage de jus d’ail ou de vitamines dans l’eau sans absorption par un aliment n’a d’autre utilité que de donner une odeur particulière à votre salon et en général madame ne vous le pardonnera pas facilement.

Comment choisir la nourriture parfaite

Malheureusement, choisir la nourriture parfaite pour nos poissons dans les étales de magasins n’est pas facile. Non seulement pour la quantité de différents types d’apports que nous pouvons rencontrer, mais aussi et surtout à cause des nombreuses offres divisées de façon hétérogène avec de grosses différences de prix en fonction de la marque.

Je vous suggère de prendre un peu de recul, et analyserez les similitudes présentes entre les aliments vendus pour la consommation humaine et celles vendues pour la consommation de l’aquarium. Comme nous le savons tous, si nous allons aux aliments des supermarchés pour la consommation humaine directe, ils doivent être conservés sous vide ou dans une atmosphère contrôlée, dans des endroits secs et non extrêmement lumineux, et indiquant clairement la date d’expiration. De mon humble point de vue, je crois que pour nos poissons bien-aimés nous devrions attendre le même traitement.  Un mélange de d’aliments en conserve sous vide ou autrement scellé dans une atmosphère contrôlée, sans possibilité d’altération via à la fois une ouverture et après la fermeture, avec indication claire de la date d’expiration, et avec un récipient qui permet une excellente fermeture même une fois l’emballage ouvert. Évidemment, cela ne peut pas garantir la qualité de la nourriture contenue, mais un récipient inapproprié mèneras la nourriture à une détérioration dans un temps nettement plus rapide.

Conserver la nourriture

aquaforest anthias pro feed l 120 gr
aquaforest anthias pro feed l 120 gr

Comme nous l’avons dit, le conteneur et la technique de mise en conserve sont d’une importance fondamentale pour l’alimentation au fil du temps. Mais cela ne devrait pas nous dispenser de suivre des règles simples.

Il serait fortement recommandé d’acheter des paquets de nourriture de petite taille, de sorte que le contenu soit consommé en peu de temps, par exemple dans un mois après l’ouverture, afin de ne pas perdre sa capacité nutritionnelle et donc devenir moins nutritif que prévu. L’oxydation !! En effet chaque aliment une fois en contact avec l’air s’oxyde et perd ses caractéristiques nutritionnelles, le temps nécessaire pour se produire est directement proportionnel à la couche qui le protège (encapsulation plutôt que différentes procédures pour la protection des aliments …), et du moment où il reste en contact avec l’air. Il est donc important que l’emballage reste ouvert un minimum de temps et que le bouchon soit fermé de la meilleure façon possible.

Pour le congelé suivre exactement les exigences pour un aliment congelé normal, il est donc essentiel de ne pas interrompre la chaîne du froid. Utiliser le congelé dans la journée si elle est conservée dans le réfrigérateur après décongélation.

Algues

ALACARTE_GREEN
ALACARTE_GREEN

Comme nous l’ avons vu, en plus de l’ alimentation générale, granulés, pellets, flocons, copeaux,paillette, ….. il y a aussi des algues, qui sont d’ une importance fondamentale pour de nombreux types de poissons qui s’en nourrissent de leur nature, en ce qui concerne les aquariums marins, les chirurgiens ou les nombreux poissons phytophages en eau douce. Ils se trouvent généralement dans un format lyophilisé ou, dans tous les cas, emballés différemment. Il existe différents types, formes et couleurs, mais peuvent également être achetés dans la section ethnique des supermarchés où ils sont vendus sous forme d’ algues nori, les algues destinées principalement à la préparation des sushis et présente dans de nombreuses cultures culinaires orientales. Ces algues sont excellentes, en particulier pour les poissons marins.

Il est évident qu’un composant végétal est fondamental pour l’alimentation de nos poissons et donc ces composants sont souvent trouvés dans la soi-disant alimentation générique, il est possible de trouver l’algue spiruline verte très appréciée par les poissons d’eau de mer et les poissons d’eau douce. Il existe également sur le marché des comprimés qui ne contiennent que des algues spiruline, ainsi que des flocons et des granulés.

Vu l’importance de l’administration de nourriture d’origine végétale, je vous invite à vérifier la présence d’algues dans votre alimentation habituelle mais aussi à penser à une autre administration de nourriture végétale, qu’elle soit composée d’algues lyophilisées, d’algues ou spiruline dans ses diverses formes commerciales.

Pour administrer les algues, il est possible d’utiliser un préhenseur (une pince ou clip) avec ventouse auquel une ou plusieurs algues seront fixées, ou il est possible d’utiliser son propre aimant pour les fixer contre le verre.

Nourriture alternative

Il y a un courant de pensée qui considère l’administration de la nourriture végétale, même pour de longues périodes, d’origine non strictement aquatique comme essentielle. Par exemple, je parle de l’utilisation de feuilles de salade, de brocoli bouilli, d’épinards, de courgettes et même de carottes.

Je ne recommande pas la laitue ou les feuilles de salade, car elles sont peu protéiques et pauvres en nutriments, ce qui ne donne pas ou peu de valeur ajoutée à la nutrition.

Les recettes maisons

Exemple de nourriture maison

Il existe un grand nombre de recettes réalisables soi même. Pensez a bien varier et adapter les ajouts a votre population spécifique.

 

Conclusion


Nourrir n’est pas aussi simple que cela. Je suis un adepte de la variété. Tout comme j’aime manger un bon steak frittes si je n’ai que cela a tous les repas je m’en lasse. Nos poissons aiment varier d’alimentation et essayer. Profitez de cela pour leur offrir une nourriture variée et adaptée. Pensez a vérifier dans la littérature le régime alimentaire de vos poissons.

Idées d’achat


Ces liens sponsorisés permettent de faire vivre l’aventure Mr Recif Captif