Recettes récifales

1
5715

Parmi les plaisirs simples de l’aquariophilie, il y a la fabrication de la nourriture pour nos pensionnaires et rien de tel que des recettes pour avoir des guides. Longtemps je faisais les recettes au bonheur la chance et cela me suffisait. Mais les questions me demandant des recettes m’ont poussé à un peu formaliser la chose. Cet article fait suite à plusieurs autres articles. Comme le nourrissage des coraux , nourriture sèche pour corauxtuto nourrissage, …

Qui nourrir ?

La question peut sembler stupide mais selon les animaux à nourrir, on va adapter les recettes. Certains animaux sont carnivores, d’autres herbivores c’est jusqu’ici évident. Ce qui complexifie la chose, c’est la taille des aliments en fonction de la capacité à capturer la nourriture de chacun de nos pensionnaires.

Les poissons

Ils seront carnivores, herbivores ou omnivores et auront besoin de morceaux. La taille des morceaux dépendra de la taille de la bouche de vos hôtes. Cela va aller de 0.5-1 mm pour de petites gobies à 2 mm pour certains anges, chirurgiens, nazos, ….

Les coraux

corail accropora bleu
corail accropora bleu

Les coraux sont principalement carnivores mais sont capables d’accepter en plus du zooplancton du phytoplancton. On peut donc préparer aussi bien de la nourriture de substitution carnée que à base d’algue. Il faut que cette nourriture soit fine : 5 à 100 µm pour pouvoir être attrapée. Tous les filtreurs en profiteront : les animaux filtreurs et les sabelles, les moules et les coraux.

Les invertébrés

Les crevettes, BH, … prendront facilement les restes des repas pour poissons. Les filtreurs comme dit plus haut apprécieront les nourritures fines pour coraux. Les escargots et oursins, eux, apprécieront les algues et particulièrement les macro algues.

Acheter les ingrédients

Les ingrédients de ces recettes s’achètent en magasin classiques. J’observe donc les précautions classiques de chaîne du froid. Les fruits de mer se mettent au congélateur quand je rentre du magasin. Quand je suis prêt à faire ma nourriture, je les laisse décongeler pendant un petit moment.

En avant pour la préparation

Broyage au robot d’une petite quantité un peu sèche.

Recette à dominante carnivore

Ajouter dans votre robot culinaire des parties égales (environ une poignée) de :

Crevettes crues (épluchez la plus grande partie de la coquille) ;
Calmar cru ;
Le saumon ou eperlan cru, à peu près la même quantité que les autres fruits de mer, est coupé en cubes.

Faire tourner le robot jusqu’à ce que vous ayez une purée avec de petits morceaux dispersés à l’intérieur.

Ajouter une feuille de nori, déchirée en petits morceaux. Moulinez une dernière fois.

Recette digestion facile

Toujours dans un robot :

Un filet de poisson, de préférence de l’éperlan ;
10 crevettes crues grosses à très grosses ;
Un paquet de krill décongelé (bien égoutter l’eau avant de l’utiliser) ;
20g à 50g de cyclopeeze ;
4 grandes feuilles pour nori ;
4 cuillères à soupe d’ail émincé.

Faire tourner le robot jusqu’à ce que vous ayez une purée fine.

Recette Vitamine C

Fin de la recette mise en cubes
Fin de la recette mise en cubes

2 crevettes fraîches et décortiquées ;
1/2 poissons «blancs», non cuits et congelés (plie, eperlan, etc.) ;
12 moules fraîches non cuites, palourdes ou huîtres ou un mélange ;
1 feuille complète nori ;
1 cuillère à café de jus de citron (pour conserver et fournir de la vitamine C).

Encore une fois broyer dans le robot.

Mais encore ?

Beaucoup d’autres ingrédients peuvent être ajoutés pour la variété comme :

  • Épinards
  • Petits pois
  • Brocolis
  • Cubes de nourriture congelés
  • Salicorne
  • Algue de Nori
  • Spiruline
  • Moule
  • Noix de St Jacques, pétoncle, …
  • Crevettes
  • Écrevisses
  • Poisson en filet (colin, éperlan, saumon)
  • Banane
  • Abricot
  • Citron
  • Ail

Je ne fais jamais exactement 2 fois la même recette. Assurez-vous d’utiliser des aliments de haute qualité.
Si le mélange est trop épais, ajoutez de d’eau salée neuve (pas celle de l’aquarium). Une autre option consiste à ajouter du phytoplancton concentré acheté.

Conservation

La conservation est essentielle car on ne prépare jamais juste de quoi nourrir une fois. 2 options existent :

  • Les cubes à glaçons
  • Les sacs congelation ziplock

Personnellement j’ai opté pour les cubes mais on va expliquer les 2 options.

Cubes de récupération dans des plaquettes commerciales.

Les cubes

Versez la pâte obtenue dans des récipients pour obtenir des cubes.
Recouvrir avec un film étirable.
Placer au congélateur.

Les plaques

Versez la pâte dans des sachets ziplock individuels.
Faire le vide d’air et placeràa plat dans le congélateur.
Veillez à ne pas le faire trop épais dans les sacs car il est difficile de le casser plus tard.

Utilisation

Une évidence après tous ces efforts nous allons nourrir nos habitants avec nos préparations.

Pour utiliser la nourriture :
Casser pour les ziplock ou prenez un nombre de cubes adaptés ;
Décongeler les aliments dans un récipient d’eau du bac ;
Vous pouvez soit le laisser décongeler totalement ou laisser les poissons le déchirer
Ou faire comme je le fais et simplement jeter dans le bac ;

Toutes les tailles de particules permettent à tous vos animaux (coraux et détritivores) de se nourrir.

Ce que j’ai appris à force de recettes:

Je n’ajoute pas l’eau des aliments congelés car elle a tendance à rendre le mélange trop liquide.
Ne pas ajouter d’aliments en granulés, car ils ont tendance à rendre le mélange très pulvérulent (ils se désagrègent en poussière) et inutile d’avoir trop de particules fines.
Je n’ajoute que peu de mollusques comme les palourdes, les moules, les huîtres, etc. parce qu’elles sont riches en métaux lourds.
Cette nourriture est incroyablement concentrée. Il faut faire attention. Vous pouvez polluer à mort votre aquarium. Commencez lentement puis ajoutez ce que les poissons peuvent manger réellement.

Si vous avez des recettes à vous, n’hésitez pas à nous les partager en commentaire.