Le système de filtration berlinois pour aquarium marins

0
3649

Le système de filtration de Berlinois utilisé dans de nombreux aquariums marins a travers le monde a été inventé en Allemagne. Le système Berlinois original est toujours le système de filtration préféré de nombreux puristes de la maintenance d’aquariums récifaux. Si vous ne l’avez pas déjà compris, les termes employés dans ce loisir ont rarement une signification concrète, et un “système de filtration berlinois” n’est pas forcément parlant. Fondamentalement, toute méthode de filtration utilisant un écumeur, des pierres vivantes, se retrouve appelé Berlinois.

J’avais déjà détaillé les bases de la filtration ici : Les bases de la filtration en aquarium marin

Système de filtration de Berlinois

Le système de maintenance Berlinois est une méthode dédiée aux aquariums d’eau de mer en recréant les conditions d’une filtration naturelle: Et en ajoutant une filtration de sécurité intégrée pour éviter les accidents. Ce système de maintenance a prouvé son efficacité de manière assez claire.

Ces trois composants sont:

Les Pierres vivantes (PV) – Roche de récif tombée et roulée sur la côté du récif, sur le rivage le plus proche. Ceci est utilisé pour transformer l’ammoniac naturellement produit dans l’aquarium en nitrates / nitrites en offrant un foyer aux bactéries qui effectuent cette tâche vitale.

Le guide ultime des pierres vivantes

Un écumeur – un dispositif mécanique qui joue le rôle de stabilisateur. Dans la nature, les bactéries qui vivent dans les parties sans oxygène (anaérobies) les parties “mortes” d’un récif corallien assurent une filtration naturelle en convertissant un excès de biomatériau en gaz. Ce processus est facile à reproduire dans un aquarium récifal. Cependant, dans un système fermé; souvent, les poissons et d’autres espèces biologiques produisent plus de biomatériaux qu’un récif ne peut en traiter. L’écumeur ramène la balance au centre pour l’aquarium.

L’écumeur

Les lampes aux halogénures métalliques – Oui à la base on parlait de HQI, pouis sont venus les T5 et actuellement nous utilisons des LED. Elles fournit la bonne quantité de lumière avec un spectre naturel pour l’environnement de jour et de nuit d’un récif de corail.

Les unités en éclairage d’aquarium

Les Ajouts

Au fil des expérimentations un élément est venu s’ajouter pour la maintenance des coraux, le brassage. Ehh oui avec ces 4 paramètres on peut maintenir un aquarium équilibré.

La méthode berlinoise apportera aussi l’idée de la supplémentation en calcium ( kalkwasser ) qui ensuite a évolué pour l’utilisation de balling ou RAC mais ces éléments ne sont nécessaires que pour les coraux durs.

Origines de la méthode berlinoise.

Souvent j’entend en référence de cette méthode Julian Sprung mais en fait c’est Peter Wilkens secondé par Dietrich Stüber. Ils théorisèrent cette méthode ensemble.

Dans le club d’aquariophilie de Berlin ils cherchaient a maintenir des coraux qui malheureusement étaient voués a mourir dans les aquariums des amateurs. C’est l’idée de l’écumeur pour retirer les protéines qui a permis ce grand pas en avant.

Usine a gaz ?

Certains parlent d’usine a gaz mais si on s’y intéresse cette méthode n’a rien d’incompréhensible. On se base sur une épuration naturelle qui se passe dans les pierres et le sable comme dans le milieu naturel. On aide juste l’élimination des protéines avant qu’elles ne se décomposent en composés azotés et phosphates.

Conclusion

La méthode berlinoise est la méthode de maintenance des aquariums marins la plus rependue. bien entendu il en existe d’autres comme la Méthode du Dr Adey, La méthode Jaubert, DSB, Miracle mud, …

Sa simplicité de mise en oeuvre lui permet d’être maîtrisée par le plus grand nombre.