Pourquoi personne ne met de filtreurs dans sa décante d’aquarium récifal ?

0
438
illustration of a sea mussels, 3D Render, for the web, cute, happy, 4k, high resolution,
illustration of a sea mussels, 3D Render, for the web, cute, happy, 4k, high resolution,

On m’envoie régulièrement cette vidéo : 

Une vidéo time lapse qui démontre le pouvoir filtrant des huîtres (Oui ce sont des animaux filtreurs). Deux aquariums avec de l’eau sale, l’un avec des huîtres, l’autre sans. On peut voir l’eau s’éclaircir au fil du temps. Une huître est capable de filtrer entre 75 et 190 litres d’eau par jour. 

Forcément on se que ce serait une super idée !!!

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles les filtreurs de type palourde coque, moules, huitres ou d’autres types ne sont généralement pas utilisés dans les décantes d’aquariums récifaux. Voici quelques explications possibles :

  1. Espace limité : Les décantes d’aquarium récifaux sont souvent conçues pour maximiser l’espace disponible pour les équipements nécessaires, tels que les écumeurs, les réacteurs à calcium ou algues, et les supports de médias biologiques. L’ajout de filtreurs supplémentaires comme des moules ou d’autres filtreurs pourrait empiéter sur cet espace précieux.
  2. Effets sur le flux d’eau : Les filtreurs de type moules pourraient potentiellement perturber le flux d’eau à l’intérieur de la décante, ce qui pourrait avoir des effets indésirables sur la filtration mécanique. Les aquariums récifaux nécessitent un flux d’eau bien conçu pour maintenir la santé des coraux et des habitants marins.
  3. Nettoyage et entretien : Les moules pourraient accumuler des débris et des sédiments au fil du temps, ce qui nécessiterait un nettoyage régulier pour éviter qu’ils ne deviennent des sources de pollution dans l’aquarium. L’entretien pourrait s’avérer fastidieux et perturber l’équilibre délicat de l’écosystème récifal.
  4. Équilibre biologique : Les décantes d’aquarium récifaux sont souvent équipées de supports de médias biologiques spécifiquement conçus pour favoriser la croissance de bactéries bénéfiques qui contribuent à la filtration biologique. L’ajout de filtreurs non spécifiques pourrait potentiellement perturber cet équilibre biologique.
  5. Esthétique et design : Beaucoup de propriétaires d’aquariums récifaux préfèrent un design épuré et minimaliste pour mettre en valeur les coraux et les poissons. L’ajout de filtreurs visibles comme des moules pourrait ne pas correspondre à l’esthétique souhaitée.

Les risques :

  1. Maladies et parasites : Les huîtres peuvent être porteuses de maladies ou de parasites qui pourraient se propager aux autres habitants de l’aquarium.
  2. Chute de KH : Les filtreurs utilisent beaucoup de KH pour leur coquilles. on vas alors devoir beaucoup compenser.
  3. Mortalité : Les filtreurs ont besoin de plancton pour survivre, un aquarium récifal en a peu en général voire certains en ajoutent. Sans nourriture les animaux vont dépérir et mourir en polluant le bac.

Mes test perso

Comme vous le savez j’avais a la cave une batterie pour faire des tests. Ca n’a jamais donné de vidéo au vus de la cata. Pour survivre une eau a 20 degrés est deja trop chaude a moyen terme pour les moules. Elles développent alors des maladies bactériennes et le nettoyage est des plus désagréable au vus de l’odeur. Après recherche il faudrait un eau a 12 degrés et fun fact pour nos récifs il faut plus. 

Un espoir ?

Si les filtreurs vous fascinent il existe pourtant une solution, les Tridacna. Ces animaux superbes sont adaptée a nos bacs, filtrent et en plus sont superbes a observer. Etonnamment on ne les cantonne donc jamais à la décante. 
La seconde solution c’est les Lima Scabra et on me l’as fait remarquer a la publication de cet article sur Facebook. Je n’y ai plus pensé car quand j’ai testé a mes débuts elle a bougé énormément jusqu’à se cacher sous le décor se coincer et mourir. 
Alors si les filtreurs vous intéressent il y a des solutions bien plus simples et sures que les huitres et moules.