Guide Ultime du phytoplancton

0
367

Il y a quelques années je me faisais mon plancton dans ma cave et cet article Je vais essayer de vous donner les clefs et astuces que j’ai pus collecter utiliser et partager a force au près de mes contacts. Je vais tenter d’être le plus clair possible en un seul article pour en faire un point de repère.

le phytoplancton un sujet vaste

chlorophycées
chlorophycées source https://recifaliste.fr/

Certains phytoplanctons sont verts, d’autres sont rouges, d’autres bruns ; certains se déplacent dans la colonne d’eau tandis que d’autres flottent. Certains sont grands, d’autres petits. Certains forment des chaînes de cellules et sont communs tandis que d’autres sont solitaires, et certains brillent dans le noir. Ces différences s’étendent aux valeurs nutritionnelles et aux composés qu’ils offrent au cours de leurs différentes étapes de vie.

On l’utilise principalement pour sa richesse en acides gras. Lesquels sont essentiels pour la croissance de nos coraux ou larves. Les acides gras produits lors de la croissance rapide du phytoplancton sont très bénéfiques et essentiels à la santé de nombreux organismes marins.

En revanche, les acides gras produits au fur et à mesure que les cellules vieillissent conviennent elles pour la confection de biocarburants et possèdent moins de valeur nutritionnelle. Je sais cette info est inutile pour nos aquariums mais je trouvais cela intéressant car cela explique que l’on a plusieurs débouchés pour une entreprise qui se lancerait dans la production. 

Certaines espèces de phytoplancton produiront des proliférations d’algues nuisibles. Les dinoflagellés et certaines diatomées sont connus pour produire de graves neurotoxines associées à la mortalité des poissons ainsi que des maladies voir la mort chez l’homme.

D’autre part, les cyanobactéries ont été créditées de produire l’oxygène nécessaire à la construction de notre atmosphère. Tous les phytoplanctons ne sont pas identiques ! Le phytoplancton est extrêmement important pour la chaîne alimentaire aquatique. Ils utilisent les nutriments présents dans l’eau avec le dioxyde de carbone pour se reproduire et, ce faisant, créent des acides gras essentiels (AGE), essentiels à la santé et au développement de la plupart des organismes marins et des humains (acides gras oméga 3-huiles de poisson). Le phytoplancton utilise les nitrates et les phosphates, le fer et d’autres oligo-éléments pour produire des protéines et des acides gras essentiels.

Le phytoplancton est à son tour consommé par les filtreurs et les petits animaux aquatiques comme les copépodes qui transmettent ces acides gras essentiels aux poissons et autres prédateurs. Dans les études larvaires, les larves nourries de phytoplancton riche en acides gras spécifiques (tels que le DHA) se sont mieux développées, moins de mortalités, moins de malformations que les larves nourries d’autres aliments déficients en ces acides gras. En aquaculture, seules quelques espèces de phytoplancton sont utilisées car c’est ce qui a été étudié et documenté. Puisqu’il y en a des centaines de milliers dans la nature, il est tout à fait possible qu’il existe des espèces de phytoplancton encore meilleures que celles utilisées actuellement. 

Le rôle du phytoplancton.

La question se pose de savoir pourquoi le phytoplancton n’est pas plus largement utilisé dans l’aquariophilie? Forcément nous essayons d’imiter soit les eaux cristallines des Caraïbes, fidjy, Australie, … Les aquariophiles n’ajouteront pas de phytoplancton brun de peur que cela fasse ressembler leur aquarium à un « cloaque » ; Isochrysis galbana (T. ISO), une algue brune mobile, a pourtant été isolée au large d’un quai à Tahiti.

Sur le marché d’aujourd’hui, il y a plus de produits phytoplanctoniques que jamais. L’accessibilité ne devrait pas être un problème, il suffit de décider lequel utiliser.

Le phytoplancton est cultivé selon des protocoles développés dans les années 1960, ces protocoles ont peu changé depuis. Ces scientifiques ont développé une formule spécifique de nutriments marins, conçue pour faire croître le phytoplancton et imiter les nutriments dans l’océan nécessaires à la croissance du phytoplancton.

Parfois, nous entendons parler de personnes qui utilisent des engrais pour plantes terrestres avec l’argument que tous les engrais sont les mêmes, ce n’est pas le cas ! Certains engrais terrestres sont riches en cuivre ou autres oligo-éléments, qui pourraient être toxiques pour les coraux et même les algues. Prendre des raccourcis en utilisant des engrais terrestres bon marché pour faire pousser du phytoplancton pourrait anéantir un aquarium. Tous les engrais ne sont pas bons pour la culture de planctons que vous verrons un peu plus loin.

Comment utilise-t-on le phytoplancton

Phytoplancton
Mélange de Phytoplancton source https://recifaliste.fr/

L’utilisation continue et cohérente du phytoplancton aura des impacts positifs sur l’écosystème de l’aquarium.

Il a été observé que les coraux consomment du phytoplancton intentionnellement ou accidentellement. Gorgones, palythoas, coraux cuirs et bien d’autres profitent de la présence de phytoplancton. ( Et même les coraux du type SPS comme expliqué par nos amis de Recifal News https://recifalnews.fr/2019/09/acropora-quelques-publications-interessantes/ ) De nombreux invertébrés en ont besoin, dont les copépodes, Les amphipodes, tout comme les rotifères et les artémias. En bref, avec une utilisation constante et prévisible du phytoplancton, il y aura plus de vie comme la microfaune aquatique, une meilleure prolifération de la microfaune aquatiques signifie plus de nourriture pour les coraux et les poissons.

De nombreux membres de la microfaune aquatique mangent des détritus, gardant ainsi l’aquarium plus propre naturellement. Le phytoplancton vivant est utilisé en aquaculture pour absorber et lier les métaux lourds. Dans ce cas, l’utilisation de phytoplancton vivant nettoiera l’eau et conduira à des coraux et des poissons en meilleure santé, même s’il n’est pas utilisé directement comme source de nourriture.

Le phytoplancton vivant élimine également les nitrates et les phosphates, consommera du dioxyde de carbone (stabilisera le pH) et oxygénera l’eau pendant la partie diurne du cycle lumineux.

Le conseil classique que l’on retrouve un peu partout est de commencer par l’ajout d’une dose minimale une fois par semaine et d’augmenter jusqu’à plusieurs fois par semaine. L’augmentation progressive de l’alimentation par phytoplancton donne à votre système le temps de s’adapter à sa présence. Le dosage du phytoplancton n’est pas une formule.

Il est difficile de dire avec certitude qu’il faut ajouter un montant fixe à un volume fixe. À un certain niveau, essayer d’imiter la nature avec la quantité exacte de phytoplancton trouvée dans la nature n’est pas pratique ou réalisable. La quantité de dose que vous décidez variera en fonction des organismes présents dans l’aquarium, du nombre d’organismes présents, de l’environnement ou écosystème que vous essayez d’imiter, de l’écumage, des changements d’eau, etc.

Le dosage dépendra également du produit phyto spécifique que vous achetez. Certains produits phyto ont des concentrations élevées de phyto tandis que d’autres ont des concentrations très légères, certains sont vivants et d’autres non… tous ces facteurs doivent être pris en compte. Le dosage peut être effectué manuellement ou on peut faire preuve de créativité et l’automatiser.

Choisir la meilleure source de phytoplancton

Il existe 2 grandes méthodes pour les apports de phytoplancton. L’achat de produits commerciaux. La culture de souches à la maison. dans les 2 cas il sera possible de choisir des variétés particulières. Dans un premier temps je vais parler de l’élevage pour ensuite continuer vers les achats.

Cultiver son Phytoplancton

Cette partie va tenter de vous fournir les bases de la culture mais je conseillerais d’avoir un mentor car on peut rencontrer des challenges complexes. Et être seul même avec cet article pourrait ne pas aider.

Représentation 3D phytoplancton
Représentation 3D phytoplancton

Acheter une souche

Evidence pour cultiver il faut des graines et dans le cas du plancton on parle de souche. 

Les scientifiques qui étudient les océans cultivent le plancton mais soyons clairs, leur but a Station Biologique de Roscoff n’est pas de fournir des souches a tous les récifalistes qui voudraient se lancer et tester la production de plancton.( Attention le Plancton = Zooplancton + Phytoplancton ) Fort heureusement certaines boutiques en proposent avec des souches de phytoplancton sélectionnées pour leurs facilités de maintenance :

Matériel nécessaire

Vous aurez besoin d’un équipement dédié pour commencer. La bonne nouvelle est que vous pouvez acheter la plupart de ces équipements facilement et à peu de frais. Voici ce dont vous aurez besoin pour débuter :

  • Lumière LED ( Lumière horticole intéressante pour optimiser la croissance, mais idéalement coupler avec une lumière blanche 6500K permettant d’observer la couleur et la croissance du phytoplancton dans le réacteur )
  • Minuterie marche/arrêt pour les lumières Idealement 18h / jour voir 24h/ 24 pour optimiser la croissance et éviter les variations de températures.
  • Chauffage pour maintenir une température de 22° de milieu de culture. Au dessus de 28° selon les souches de phytoplancton, le phytoplancton ne survivra pas.
  • Pompe à air
  • Tube d’air flexible prévoyez une bonne longueur pour être a l’aise
  • Tuyau d’air rigide
  • Répartiteur/soupape multi-sorties d’air
  • 5 à 6 bouteilles plastique transparent
  • Mélange de sel pour aquarium ( Le sel le plus basique )
  • Engrais f/2 Formule

Lien sur un article sur les milieux de culture : https://recifaliste.fr/analyse-recolte-culture-de-phytoplancton/

Ce matériel minium permet déjà de voir si l’exercice de la production de phyto est fait pour vous ou non. Vu le temps nécessaire tout le monde n’arrivera pas le faire. (Spoiler je ne le fais plus car je n’y arrive plus a coté de toutes mes activités.) 

Protocole de culture

Je vous partage ici un protocole avec les étapes essentielles pour débuter.

Étape 1 : Préparation du conteneur.

Lavez soigneusement le conteneur en plastique transparent à l’eau claire. Assurez-vous qu’il est bien propre et qu’il ne contient aucune trace de détergent ou d’autres produits chimiques. Ajoutez de l’eau de mer jusqu’à environ la moitié du conteneur.

Étape 2 : Ajout de la souche de phytoplancton marin.

Secouez bien la bouteille avant de l’ouvrir pour mettre en suspension le phytoplancton qui aurait tendance a se déposer. Ajoutez la souche de culture de phytoplancton marin dans l’eau de mer. Si vous n’utilisez pas toute la souche elle peut se conserver au frigo.

Étape 3 : Éclairage.

Placez le conteneur dans un endroit lumineux, à l’abri de la lumière directe du soleil. Si vous utilisez une lampe, placez-la à environ 15 cm du conteneur et allumez-la pendant 12 à 16 heures par jour.

Étape 4 : Entretien.

Remuez doucement le conteneur plusieurs fois par jour pour aider à répartir le phytoplancton dans l’eau. Si le bruit n’est pas un souci un petit bulleur permet de remuer. Assurez-vous que la température de l’eau est d’environ 20 à 25°C. Si la culture devient trop dense, vous pouvez la diluer en ajoutant de l’eau de mer supplémentaire.

Étape 5 : Récolte.

Après un certain temps, (variable selon la souche, la température, durée d’éclairage, … ) la culture de phytoplancton devrait être prête à être récoltée. Utilisez un siphon pour prélever une petite quantité d’eau de culture et versez-la dans votre aquarium marin. Répétez l’opération tous les 2 à 3 jours pour maintenir un apport régulier de phytoplancton dans l’aquarium.

Voilà, en suivant ces étapes simples, vous devriez être en mesure de cultiver votre propre phytoplancton marin à domicile pour nourrir vos animaux marins. Apres quelques récoltes une désinfection du matériel est nécessaire pour éviter la trop grande contamination de la souche de phytoplancton par des bactéries. N’hésitez pas à me poser d’autres questions si vous en avez besoin.

 Nannochloropsis Salina

Et pour ceux qui ne se sentent pas de cultiver ?

Le MIX Phyto prêt à l’emploi est un concentré de souches vivantes de phytoplancton sans additif :
https://recifaliste.fr/produit/souche-vivante-de-phytoplancton-marin-mix/

Code promo : RecifCaptif

Remise de 5% sur l’ensemble du site internet

Compatible avec les frais de port offert

Pas de limite d’utilisation

Sources :

https://www.reefhacks.com/dosing-phytoplankton-reef-tank/
https://www.saltwateraquariumblog.com/home-cultures-phyto-rotifers-copepods/phytoplankton-culture/
https://ocean-indien.ifremer.fr/content/download/122652/file/Fiche_phytoplancton.pdf
https://www.limnology-journal.org/articles/limn/pdf/1982/03/limn1982183p217.pdf