Draw my Polyps Life (la vie du polype de corail)

0
1435

Le polype de corail est un élément de base a comprendre. Mais comme souvent c’est plus complexe que l’on ne le pense. Je vais tenter d’expliquer cet élément élémentaire pour tenter de comprendre ensuite comment les colonies de polypes que sont nos coraux fonctionnent. Je me rappelle mes premières recherches Google sur le sujet avec des réponses originales.

Qu’est-ce qu’un polype?
Un polype est une croissance anormale de tissu dépassant d’une membrane muqueuse. Communément trouvé dans le côlon, l’estomac, le nez, les sinus, la vessie et l’utérus.

Et là on se dit qu’il va falloir trouver mieux. Je vais vous guider dans ces méandres.

Certains me diront que j’ai déjà expliqué ce qu’est un corail ici : c’est quoi un corail

Mais un rafraîchissement ne fait pas de mal.

Que sont les coraux?

Catalaphylia

Les coraux sont des animaux invertébrés appartenant à un grand groupe d’animaux  appelés Cnidaires. Parmi les autres animaux de ce groupe vous trouverez des méduses et des anémones de mer. Bien que les Cnidaires présentent une grande variété de couleurs, de formes et de tailles, ils partagent tous les mêmes caractéristiques distinctives; un estomac simple avec une seule bouche ouvrante entourée de tentacules piquants. Chaque animal corallien est appelé polype et la plupart vivent par groupes de centaines à des milliers de polypes génétiquement identiques qui forment une «colonie». La colonie est formée par un processus appelé bourgeonnement, où le polype original grandit littéralement en copies.

Classement des coraux en groupes

Stylophora

Les coraux sont généralement classés comme “coraux durs” ou “coraux mous”. Il existe environ 800 espèces connues de coraux durs, également appelées coraux «de constructeurs de récifs». Les coraux mous, qui comprennent les anémones de mers, n’ont pas le squelette calcaire ressemblant à de la pierre comme les autres, mais ils forment un noyau semblable à du bois pour le soutien et une peau charnue pour la protection. Les coraux mous vivent également en colonies, et sont faciles à distinguer des coraux durs, car leurs polypes ont des tentacules par 8 et ont une apparence distincte de plumes.

Comment mangent les coraux?

Sortie des polypes de chasse
Sortie des polypes de chasse

Bien que la plupart des coraux se nourrissent via les zooxanthelles (en procédant à la photosynthèse), ils peuvent aussi pêcher pour se nourrir. Au cours de l’alimentation, un polype de corail étendra ses tentacules hors de son corps et les agitera dans le courant d’eau, où ils rencontreront de petits animaux, du plancton ou d’autres particules alimentaires. Des milliers de cellules, appelées cnidoblastes, sont à la surface de chaque tentacule. Lorsque les petites proies flottent ou nagent proche des tentacules, celles ci tirent leurs “harpons”, étourdissent ou tuent la proie avant de la passer à la bouche.

Comment se reproduisent-ils de façon sexuée?

De nombreuses espèces de coraux se reproduisent une ou deux fois par an. La plupart des espèces de coraux fraient en libérant des œufs et du sperme dans l’eau, mais la période de frai varie d’une espèce à l’autre. Quand un ovule et un spermatozoïde se rencontrent, ils forment une larve appelée planula. Le bébé corail ressemble à une toute petite méduse et flotte d’abord près de la surface, puis dans la colonne d’eau jusqu’à ce qu’il trouve un espace adéquat pour se sentir chez soi – généralement une surface dure à fixer. Les autres espèces de coraux à distribution limitée sont les couveuses. C’est là que seuls les gamètes mâles sont relâchés dans l’eau, puis capturés par des coraux femelles contenant des ovocytes. La fécondation a lieu à l’intérieur du corail féminin et une petite planule se développe à l’intérieur. Ce planula est libéré par la gueule du corail femelle et dérive ou rampe pour s’installer ailleurs et devenir une nouvelle colonie.

Le frai des coraux a lieu à la même heure chaque année et semble être lié au cycle lunaire. Cela permet aux scientifiques et aux plongeurs d’observer ce phénomène magnifique, ainsi que tous les poissons et les prédateurs qui viennent se nourrir.

Comment se reproduisent-ils de façon asexuée?

caulastrea
caulastrea

Il y a de grandes variations selon les espèces mais on peut résumer cela par du clonage. Le polype décide de se cloner, il va donc se réparer en 2 polypes et dans le cas des coraux mous ou faire pousser le squelette de façon a pouvoir ensuite séparer les tissus en 2 polypes.

Comment se développe un polype de corail?

Un polype de corail se développe lorsque le nouveau planula se pose sur un corail proche. Puis, au fil du temps, le planula se transforme en polype corallien. Le corail sur lequel se trouve le polype alimente le polype et le polype commence à se développer. Lorsque le polype est suffisamment développé, il peut alors se reproduire (ce qui signifie avoir une activité sexuelle ou de clonage).

Comment les polypes de coraux se défendent-ils?

Les coraux appartiennent au groupe des cnidaires, avec les méduses, les anémones de mer et les hydres. Ce sont des invertébrés avec des cellules spécialisées qui les aident à capturer leurs proies et à se défendre. Ces cnidoblastes permettent aussi de se défendre face aux agressions.

Quelle est la relation symbiotique entre le polype du corail et les algues?

Paradivisa

La plupart des coraux ont une relation symbiotique avec les algues et d’autres protistes photosynthétiques qui vivent dans les tissus coralliens. Pendant la journée, ces photosynthétiseurs fournissent des nutriments au corail. On parle de zooxhantelle.

Les polypes de mous et les polypes de durs sont-ils les mêmes?

Les polypes de coraux mous ont huit tentacules plumeuses tandis que les polypes de coraux durs ont des tentacules plates . On peut donc facilement les distinguer.

Remarque :

Vous aurez vu qu’il n’y a pas de dessins dans l’article, j’ai beaucoup dessiné pour m’entraîner à cet épisode vidéo mais tout en restant insatisfait de ces illustrations. Dans les liens ci dessous il y a des tas de descriptions très bien faites et dessinées, et je ne voyais pas la valeur ajoutée des miens en comparaison. De plus je n’allais pas les reprendre pour vous les partager ici, si vous êtes intéressés par le sujet je vous invite a suivre les sources.

Sources