Comment fonctionne la méthode vodka en aquarium récifal

0
6139

La vodka est une des méthode qui m’a le plus surpris quand j’ai débuté. C’est ancien mais toujours efficace. Qui n’a pas un jour rêvé de partager un apéritif avec ses animaux de compagnie ? C’est possible !!! Les aquariophiles marins ont expérimenté la «méthode vodka» (actuellement aussi appelée «probiotiques») depuis un certain temps avec des résultats variés.

Comme j’ai utilisé cette méthode à mes débuts, je vais expliquer son but, origine, fonctionnement, son protocole et quelques remarques.

Le but de la méthode vodka

La vodka dans un aquarium récifal est une méthode éprouvée pour améliorer la qualité de l’eau en éliminant les nitrates et les phosphates. L’ajout de vodka est une technique permettant de réduire ou même d’éliminer les niveaux détectables de nitrates et de phosphates d’un aquarium récifal. La chimie impliquée n’est en fait pas spécifique à la vodka. C’est un dosage de «carbone organique». Dans le cas du dosage de la vodka, l’aquariophile choisit l’éthanol mais d’autres carbones organiques pourraient aussi être utilisés (sucre, vinaigre blanc, Red sea no3po4-x, …).

Origine

J’ai cherché d’où cela pouvait venir, j’ai trouvé les premières traces d’utilisation par Mr Delbeeck, co-Auteur de l’aquarium récifal (une bible aujourd’hui encore en 3 volumes) avec Julian Sprung.

Delbeek a expliqué que “la méthode de la vodka est un moyen d’ajouter du carbone inorganique grâce à l’alcool formé pour provoquer la croissance des bactéries. En stimulant la croissance bactérienne, le nitrate et le phosphate sont incorporés par les bactéries, abaissant ces valeurs dans l’eau. Les bactéries sont ensuite éliminées par écumage ou sont consommées par d’autres organismes, tels que des éponges, coraux, …. “

Delbeek a ensuite expliqué qu’il a utilisé cette méthode pendant de courtes périodes au cours des dernières années, mais pas exclusivement. Il a déclaré qu’en moins d’une semaine, ses niveaux de nitrates et de phosphates ont chuté de près de 50% et que l’écume produit par les écumeurs du système a augmenté et semblait beaucoup plus sombre.

Comment fonctionne la méthode vodka dans un aquarium récifal?

La vodka peut être issue de la transformation de presque toutes les matières d’origine agricole. C’est en fait un éthanol, ou alcool éthylique, c’est un alcool de formule semi-développée CH3-CH2-OH. C’est un liquide incolore, volatile, inflammable et miscible à l’eau en toutes proportions. Ce qui le rend très pratique pour une utilisation aquatique.

Dans le cycle bactérien, nous avons vu que les bactéries pour se reproduire et effectuer la dénitrification avaient besoin de 3 composantes N (Azote), C (Carbone), P (Phosphore). Nous avons déjà dans nos aquariums du fait du nourrissage et de la pollution engendrée des nitrates NO3 et phosphates PO4.

L’ajout de carbone via la vodka permet donc de compléter ce triptyque et engendrer une prolifération bénéfique de bactéries dans nos aquariums.

Plus simplement ?

Lorsque vous injectez de la vodka dans votre aquarium récifal, vous nourrissez essentiellement des bactéries utiles avec les calories du carbone qui sont dans la vodka. En nourrissant ces bactéries de la vodka, vous faites exploser leur population. Ces bactéries utiles éliminent ensuite les nitrates et les phosphates de la colonne d’eau. Donc, vous augmentez la biodiversité de votre aquarium, ce qui fait chuter les nitrates et les phosphates. C’est très cool !!!

Pourquoi devrais-je envisager d’injecter de la vodka dans mon aquarium ?

Vous devriez envisager la vodka dans votre aquarium marin si vous êtes un aquariophile expérimenté et que malgré des changements d’eau réguliers et appropriés, vous avez constamment des nitrates ou des phosphates élevés dans votre aquarium.

Le protocole a suivre pour cette méthode

Il faut y aller très progressivement, et faire un traitement sur une période de 2 mois.

L’apport maximum de 1 ml par 100 litres sera atteint sur une quinzaine de jours.

Il faut choisir une bonne vodka, non aromatisée (pas de vodka malabar ou autre)

Planning jusqu’à dose maximale

Attention il n’est pas forcément nécessaire d’aller à la dose maximale, ce sont vos tests qui vont définir si il faut stabiliser ou augmenter la dose.

  • Jours 0-3 0.1ml de vodka/100 litres d’eau
  • Jours 4-6 0.3ml de vodka/100 litres d’eau
  • Jours 7-9 0.5ml de vodka/100 litres d’eau
  • Jours 10-12 0.8ml de vodka/100 litres d’eau
  • Jours 13-15 1.0ml de vodka/100 litres d’eau

Faire des tests, avant d’augmenter la dose !

Dès que vous constatez une diminution des NO2 – NO3 , n’augmentez plus la dose. Maintenez là inchangée jusqu’à stabilisation des valeurs. La réduction va s’arrêter à un niveau. Si elles se stabilise à plus de 15 mg/l, augmenter la dose par petits pas.

Automatiser la méthode vodka ?

Je ne recommande pas d’automatiser cette méthode. En effet l’alcool est volatile, si vous le laisser à l’air libre la composition de votre vodka peut changer, en perturbant votre faune bactérienne. Il faut donc un récipient fermé, pour la stocker ce qui commence déjà à compliquer la chose car un tube simplement dans la bouteille ne suffit pas. De plus vous pouvez ne pas remarquer une explosion et injecter la dose fatale.

Arrêter la méthode vodka ?

Arrivé aux valeurs souhaitées, je suis partisan du sevrage. On va inverser le protocole pour sevrer l’aquarium très graduellement en diminuant la dose de 0.1 ml tous les 4 jours.

Remarques

Mesure du cuivre au photomètre

Un risque majeur de la méthode réside en la présence de traces de cuivre. Soyons clair, le cuivre est intéressant à certaines doses et on peut en ajouter via les oligo-éléments. Mais en ajouter de manière multiple peut mener à une surdose. Il est conseillé de maintenir le cuivre a un niveau non détectable. Les test cuivres en goutte sont rarement précis, il est conseillé d’utiliser un photomètre ou un test ICP (Marinlab, ATI, Triton, …)

Conclusion

Cette méthode est très facile et simple, pour certains petits volumes de moins de 100 litres je la conseille même au lieu de passer par le sucre car un liquide se dose plus simplement.

Sources :

http://www.theseafarm.com/medias/files/la.m.thode.vodka.pdf

http://www.melevsreef.com/articles/dosing-vodka-why

L’aquarium Récifal – Volume 1, 2, 3 DELBEEK, J charles – Julian Sprung, Ricordea Publishing